La Récup'

L op ration paraissait simple un manoir, une porte, une serrure ouvrir Et bingo, dix mille euros Sauf que ces salauds de mafieux russes n ont jamais honor leur march Ils ont eu les tableaux et moi, je suis reparti bredouille J ai une sacr e frousse, il y a de quoi, mais ces dix mille euros, ils me les doivent et je les veux tout prix Jean Bernard Pouy est n en 1946 Paris Figure incontournable du polar fran ais actuel, il est aussi l auteur de romans noirs, de nouvelles et de pi ces de th tre, et le cr ateur du c l bre personnage Le Poulpe Ses romans 1280 mes et Train perdu wagon mort sont disponibles en Points Intrigue la solidit prouv e, tonalit vive et enjou e, un r cit tr pidant Une fois encore, un grand plaisir de lecture Rayon du polar
La R cup L op ration paraissait simple un manoir une porte une serrure ouvrir Et bingo dix mille euros Sauf que ces salauds de mafieux russes n ont jamais honor leur march Ils ont eu les tableaux et moi je

  • Title: La Récup'
  • Author: Jean-bernard Pouy
  • ISBN: 2757813323
  • Page: 259
  • Format: poche
  • Uno s bar Bar ptanque ping pong mtres carrs Une cave voute, un sol en bois, un comptoir en Lego, la plus grande carte du monde au mur, des tables et chaises d coliers, un super canap Togo et une grande armoire jeux.

    1 thought on “La Récup'”

    1. L'un des trois inventeurs du POULPE. Le cahier des charges serré de l'animal à tentacules a rogné la ficelle.Là, c'est du JBP pur mais bien loin de ses premiers polars sociaux. La désillusion est passée chez lui comme chez beaucoup d'entre nous.Le style et la verve s'en ressentent, c'était inévitable.Moins de digressions, moins de colère aussi.Moins d'utopie.Mais toujours des beaux mots, de l'homophonie comme il le dit d'ailleurs.Des personnages attachants.D'autres auteurs français (Do [...]

    2. Mine de rien, v'là trente ans qu'il oeuvre dans le roman noir, notre Jibé national, un roman noir qu'il aura su, sans relâche, éclairer de son humour décapant et illuminer de sa plume si éloquente. Souvent militant, sa suprême pudeur est de savoir envelopper ses colères et ses combats dans des intrigues férocement déjantées et violemment iconoclastes, mais ce que je goûte le plus, moi, chez lui, c'est encore son style, cette oralité nonchalante, ce débraillé savant dans la phrase, [...]

    3. JB Pouy tel qu'on l'aime, avec ses anti-héro qui ne payent pas de mine mais à qui on ne la fait pas. Parce que faut pas pousse mémé dans les orties (en tout cas pas deux fois de suite).Bref, à conseiller sans le moindre remordBonne lecture.

    4. j'ai retrouvé l'ambiance des polars que je lisais jeune, dans le fond (gros gentils, gros méchants ), comme dans la forme ( argot parisien), une intrigue vive et rebondissante nous emmène au dénouement sans jamais s'ennuyer.Bravo

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *